Bouger tous les jours
Mathias

Sa fiche

Bouger tous les jours

Par Mathias - 13-05-2021 12:28:13 - 4 commentaires

Salut Kikouroù

Dis-donc : le dernier billet sur ce blog date d'avril 2019... et il commençait par "La lecture de mes billets de ces dernières années sent la fin de carrière !".

Bigre.

Une petite pandémie mondiale plus tard, je me demande bien où je peux en être de ma fin de carrière de coureur moyen, touriste en dents de scie. On espère pouvoir retourner se mesurer au chrono bientôt, on sera vite fixés.

En attendant, il faut ouvrir de nouveaux horizons, histoire de faciliter l'acceptation des performances qui baissent inoxerablement (eh oui, j'ai beau être un touriste, je suis assez compétiteur, dès que j'ai un dossard accroché au TS...).

Plutôt que de m'apitoyer sur mes performances qui déclinent, je tente donc de faire diversion via 2 stratégies : m'intéresser aux performances des autres plutôt qu'à ma petite personne (exemple : Différences de performances femmes / hommes en ultra), et changer de braquet en passant du focus sur le "temps au kil", à des préoccupations qui sentent un peu plus le sapin : comment bouger tous les jours pour rester en bonne santé ? C'est l'étape qui arrive juste avant les cours de yoga en ehpad...

Vous n'êtes pas sans ignorer que, comme dirait l'autre, "nous sommes faits pour courir" (born to run !). Notre ancêtre le chasseur-cueilleur parcourait en moyenne entre 16 et 23km/jour (différentes sources). Au 21ème siècle, on a plutôt tendance à végéter dans notre canapé. Et en particulier en ces temps de confinement. On ne compte plus le nombre d'articles dans la presse qui s'alarme de la baisse d'activité physique et des conséquences prévisibles sur la santé. Je ne vais pas faire une revue de presse, un graphique suffit (risques de mortalité covid en fonction de l'activité physique) :

Bref.

Soyons pragmatiques. Il faut pratiquer une activité physique (surtout si on a un job sédentaire). Et pas en dent de scie : régulièrement. Tous les jours !

L'OMS fait une préconisation générale (et pas toujours adaptée à tous) : 150 minutes par semaine. Pour plein de raisons, il faudrait individualiser cette préconisation. Mais ce n'est pas l'objet de ce billet.

150 minutes par semaine, donc. On n'a pas le temps !

Ah bon ? Par contre, on a le temps de se laver tous les jours, de se brosser les dents, de dormir comme des loirs, de passer un temps fou à table (les français sont champions du monde !), de passer en moyenne 4h/jour devant la télé, et ne parlons pas de l'occupation phare du 21ème siècle : les réseaux sociaux.

J'en viens à l'objet de ce billet : comment se fait-il que l'activité physique quotidienne ne soit pas la norme, au même titre que l'hygiène, le sommeil ou la nourriture ? Le sport est souvent considéré comme un loisir, pas comme une activité essentielle. Certes, il faut déjà bien manger, bien dormir, c'est la base. Mais à choisir entre l'hygiène, la télé et l'activité physique, si on est rationnels on devrait mettre la priorité sur l'activité physique.

Tout ceci est d'une banalité affligeante.

Je n'ai pas de solution, je n'ai que des questions.

Je fais quand même des expériences. Depuis quelques mois, j'expérimente une stratégie d'auto-motivation simple : bouger tous les jours. J'en suis à 216 jours de sport sans interruption. C'est une stratégie qui s'auto-renforce au fil du temps. Au bout de 216 jours, la motivation est forte au matin du 217ème pour ne pas briser la chaîne ! ça fait déjà quelques années que je tente cette stratégie, mais c'est la 1ère fois que je parviens à l'installer dans ma routine quotidienne. La pandémie a peut être joué un rôle.

Ce type de stratégie est largement utilisée par certains bigorexiques, voir par exemple la mode du "Saitama Challenge", du crossfit ou d'autre défis sportifs, comme le jeu des 365h dont l'objectif initial était aussi l'auto-motivation...

Au-delà du cas des bigorexiques, est-ce qu'on peut espérer que d'ici quelques décennies, l'activité physique redevienne un pilier essentiel de notre routine quotidienne ? Il y a tant de verrous à faire sauter ! Comment faire ?

(bravo, on a bien avancé ! pfffff... je vais plutôt aller courir !)

Billet précédent: Dents de scie

4 commentaires

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 14-05-2021 à 18:50:53

Marrant que tu te poses ces questions aussi jeune ! Si je ne m'abuse, nous avons 20 ans de différence... Cela dit, les confinements m'ont amené aux mêmes conclusions, me poussant à courir tous les jours vu que je n'avais pas grand chose d'autre à faire. Depuis j'en suis à 6 entraînements de course et deux de marche nordique par semaine mais je me permets des pauses quand je dois m'occuper de mes deux merveilleuses petites filles (ça c'est encore plus important que le sport). Je ne me suis pas aussi bien porté physiquement depuis longtemps, une ancienne varice au mollet a disparu et mes hallux me laissent tranquille depuis un moment (que des problèmes de vieux !)
Voici mon bilan depuis le 1er janvier :
Récapitulatif au 14 mai : 137 activités 1,704.32 km 226:56:43 h:m:s

Au fait, bonne fête Mathias !

Commentaire de CAPCAP posté le 14-05-2021 à 20:54:23

La bonne nouvelle, quand on est un coureur moyen, c'est qu'avec l'année covid, la moyenne des coureurs va baisser de vitesse aussi, ça nous laisse une chance de ne pas prendre trop de retard dans le peloton :-D

Je compte proposer le vélo-bureau (www.velo-bureau.fr) à mes collègues d'un service dont on doit réaménager les bureaux.

Et il y a dix ans, je me disais, face à l'augmentation des TMS, qu'on devrait proposer des exercices de gym en début de journée, comme quand Totoya s'est installé en France.

Par contre, je ne suis pas d'accord avec l'idée que le cueilleur fait plein de km. Quand sur une rando-course à étape je rencontre des framboises, c'est la cata, ça n'avance plus du tout !!!

Commentaire de philtraverses posté le 15-05-2021 à 09:25:35

Plutôt mal parti pour que le sport devienne une priorité. Le covid n'a favorisé l'activité sportive que chez des gens hyper (trop?) résilients positifs, adaptables, comme le sont certains kikoureurs (TTT entre autres) que je n'apprécie pas forcément ( litote). Pour les autres, dont moi, ce fut la blessure ou le laisser aller.

Commentaire de Arclusaz posté le 18-05-2021 à 07:38:13

et oui, il faut bouger !
très surpris par certains de mes collègues qui dans les aspects négatifs du télétravail disent qu'ils ne font plus d'activité physique. Avant ils marchaient 30 minutes dans la journée pour aller bosser et revenir. Là, comme ils ne sont pas "obligés" ils ne le font pas. J'ai beau leur dire d'utiliser cette liberté de 30 minutes pour aller marcher sur des itinéraires plus agréables qu'aller au boulot (même en ville il y en a !!!) ils ne le font pas. Si il n'y a pas le boulot, ils ne sortent pas. Bref, c'est pas gagné....

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.17 - 456169 visites