KikouBlog de Mathias - Général
Mathias

Sa fiche

Dans la catégorie Général

Bouger tous les jours

Par Mathias - 13-05-2021 12:28:13 - 4 commentaires

Salut Kikouroù

Dis-donc : le dernier billet sur ce blog date d'avril 2019... et il commençait par "La lecture de mes billets de ces dernières années sent la fin de carrière !".

Bigre.

Une petite pandémie mondiale plus tard, je me demande bien où je peux en être de ma fin de carrière de coureur moyen, touriste en dents de scie. On espère pouvoir retourner se mesurer au chrono bientôt, on sera vite fixés.

En attendant, il faut ouvrir de nouveaux horizons, histoire de faciliter l'acceptation des performances qui baissent inoxerablement (eh oui, j'ai beau être un touriste, je suis assez compétiteur, dès que j'ai un dossard accroché au TS...).

Plutôt que de m'apitoyer sur mes performances qui déclinent, je tente donc de faire diversion via 2 stratégies : m'intéresser aux performances des autres plutôt qu'à ma petite personne (exemple : Différences de performances femmes / hommes en ultra), et changer de braquet en passant du focus sur le "temps au kil", à des préoccupations qui sentent un peu plus le sapin : comment bouger tous les jours pour rester en bonne santé ? C'est l'étape qui arrive juste avant les cours de yoga en ehpad...

Vous n'êtes pas sans ignorer que, comme dirait l'autre, "nous sommes faits pour courir" (born to run !). Notre ancêtre le chasseur-cueilleur parcourait en moyenne entre 16 et 23km/jour (différentes sources). Au 21ème siècle, on a plutôt tendance à végéter dans notre canapé. Et en particulier en ces temps de confinement. On ne compte plus le nombre d'articles dans la presse qui s'alarme de la baisse d'activité physique et des conséquences prévisibles sur la santé. Je ne vais pas faire une revue de presse, un graphique suffit (risques de mortalité covid en fonction de l'activité physique) :

Bref.

Soyons pragmatiques. Il faut pratiquer une activité physique (surtout si on a un job sédentaire). Et pas en dent de scie : régulièrement. Tous les jours !

L'OMS fait une préconisation générale (et pas toujours adaptée à tous) : 150 minutes par semaine. Pour plein de raisons, il faudrait individualiser cette préconisation. Mais ce n'est pas l'objet de ce billet.

150 minutes par semaine, donc. On n'a pas le temps !

Ah bon ? Par contre, on a le temps de se laver tous les jours, de se brosser les dents, de dormir comme des loirs, de passer un temps fou à table (les français sont champions du monde !), de passer en moyenne 4h/jour devant la télé, et ne parlons pas de l'occupation phare du 21ème siècle : les réseaux sociaux.

J'en viens à l'objet de ce billet : comment se fait-il que l'activité physique quotidienne ne soit pas la norme, au même titre que l'hygiène, le sommeil ou la nourriture ? Le sport est souvent considéré comme un loisir, pas comme une activité essentielle. Certes, il faut déjà bien manger, bien dormir, c'est la base. Mais à choisir entre l'hygiène, la télé et l'activité physique, si on est rationnels on devrait mettre la priorité sur l'activité physique.

Tout ceci est d'une banalité affligeante.

Je n'ai pas de solution, je n'ai que des questions.

Je fais quand même des expériences. Depuis quelques mois, j'expérimente une stratégie d'auto-motivation simple : bouger tous les jours. J'en suis à 216 jours de sport sans interruption. C'est une stratégie qui s'auto-renforce au fil du temps. Au bout de 216 jours, la motivation est forte au matin du 217ème pour ne pas briser la chaîne ! ça fait déjà quelques années que je tente cette stratégie, mais c'est la 1ère fois que je parviens à l'installer dans ma routine quotidienne. La pandémie a peut être joué un rôle.

Ce type de stratégie est largement utilisée par certains bigorexiques, voir par exemple la mode du "Saitama Challenge", du crossfit ou d'autre défis sportifs, comme le jeu des 365h dont l'objectif initial était aussi l'auto-motivation...

Au-delà du cas des bigorexiques, est-ce qu'on peut espérer que d'ici quelques décennies, l'activité physique redevienne un pilier essentiel de notre routine quotidienne ? Il y a tant de verrous à faire sauter ! Comment faire ?

(bravo, on a bien avancé ! pfffff... je vais plutôt aller courir !)

Voir les 4 commentaires

Dents de scie

Par Mathias - 12-04-2019 17:11:50 - 14 commentaires

Pfiouuuuuuu !

Les années se suivent et se ressemblent !

La lecture de mes billets de ces dernières années sent la fin de carrière !

La lecture de la poésie du Lutin, en images ou en mots, est autrement plus plaisante !

Je me demande si ce billet mérite une prendre une place dans la liste des 5 derniers billets de blogs sur la page d'accueil...

Mais baste le soucis du bonheur collectif, l'égocentrisme prend le dessus... ;-)

Rassurez-vous ça va être assez rapide... telle une diapo stéréotypée de la start-up nation, mon petit point sportif (certes égocentré mais après tout c'est mon-blog-à-moi je fais ce que je veux) tient en 4 items :

  1. une stratégie de bonne-résolution-du-31-décembre qui a plutôt bien fonctionné, sur le plan physique comme sur le plan de la motivation, et qui m'a probablement sauvé d'une retraite sportive précoce... une année de gagnée c'est toujours ça de pris ! La séance sportive fut quotidienne du 31/12/2018 au 22/02/2019 soit 54 jours d'affilé.
  2. une obstination, lors de la dernière semaine de cette expérience, mi-février, à vouloir tenir les 1000m de D+ quotidiens, malgré un début de bronchite, qui m'a mis au tapis pour 2 semaines... en voilà une bonne dent de scie !
  3. un renoncement, n'ayant pas réussi à convaincre mon toubib le vendredi que c'était une bonne idée d'honorer le dimanche, même en footing, le dossard pris plusieurs semaines auparavant pour un petit trail de village bien sympathique, et qui devait au passage marquer mon retour à la compétition depuis septembre, si l'on excepte les 3 cross de Janvier... oui mes phrases sont trop longues... je me retrouve donc contraint à un nième no-show DNS depuis mars 2018. Bon d'accord, sous Cortisone + antibio ça n'aurait pas été une bonne idée !
  4. un creux-de-la-vague qui s'ensuit, relativement marqué, d'où l'arrêt brutal de la mise à jour de mon carnet sur Kikouroù. Je réussis tout de même à sauver 1 séance par semaine en février, dont 3 balades à 4700m et 1 à 5900m pour me gaver de globules rouges. Mais voilà un (n+1)ème DNS, au semi de Feurs, avec 25h d'avion-train-etc la veille, je le sens pas...
  5. un retour sur le vélo (pour la 1ère fois depuis... pfiou... l'été dernier ? la clavicule ça calme !), fin mars, me laisse penser que mon métabolisme s'est bien adapté à la transition sucres lents (pâtes...) - sucres rapides (chocolat, alcool) que j'ai accentuée ces derniers mois. Une petite hypoglycémie au bout de 65kms de vélo, youpi.
  6. et enfin, un retour à la "compétition", ENFIN, j'aime tellement me mettre la gueule de travers, sur un 23kms bien sympathique, bien roulant, avec quand même plein de passages hors sentiers, en 1h43, ça décalamine la tuyauterie, je ne suis pas encore complètement moisi !

Et nous voilà le 11 avril 2019, déjà. Le temps file, hein mon brave monsieur !

Pourquoi ce billet soudain après plusieurs mois aux abonnés absents ?

Parce que j'ai encore eu l'excellente idée de m'inscrire au marathon d'Annecy, il y a 4 ou 6 mois, histoire de me fixer un objectif et de me motiver pour suivre un bon plan d'entraînement bien sérieux.

Bon ok c'est un peu tard pour commencer le plan, mais je n'ai pas de bonne excuse cette fois-ci pour un (n+2)ème DNS !

Hier midi, encore une idée lumineuse : tenter la sortie-classique-du-jeudi-midi à bloc, histoire de savoir un peu où j'en suis. Bilan mi-figue mi-raisin. La figue : de bonnes courbatures aux ischios... les jambes trop courtes pour courir à 16km/h + pas assez d'entraînement => pas assez de souplesse => courbatures. Le raisin : je suis à 5% de mon record, ce qui pourrait me laisser espérer un chrono proche des 3h dimanche. C'est évidemment un doux rêve, car entre 10kms et 42kms il y a un calvaire d'écart, que je situe grosso-modo entre le 21ème et le 42ème.

Tout cela ne m'empêchera pas de partir vite, bien sûr. Comme je l'ai écrit sur le fil du Marathon d'Annecy 2019 :

Voici mon plan :
- 10 km en 41 min parce que quand même, contre toute évidence on se dit toujours qu'on peut le faire...
- semi en 1h35 ah oui mais non ça va pas le faire...
- 40km en 3h20 complètement défoncé, ça fait déjà 3h que le plaisir n'y est plus...
- arrivée en 3h45 en marchant.

Et voilà, c'est reparti pour un tour, RDV dimanche !

Voir les 14 commentaires

Bonne résolution du 30 décembre

Par Mathias - 05-01-2019 18:34:00 - 16 commentaires

Alors, euh, comment dire... je pourrais me contenter de copier-coller mon billet du 30 décembre 2017, mais non. Allons, allons.

Il y a 1 an, en écrivant ce billet, je sortais d'une année bien molassonne d'un point de vue sport, en étant notamment en délicatesse avec mes mollets. Ce qui n'est rien, comparé à une bonne grosse baisse de motivation...

Je prenais une bonne résolution, palsambleu, on allait voir ce qu'on allait voir !

ça a plutôt bien marché, j'ai tenu jusqu'au 16 février, soit 47 jours de sport consécutifs. Le 48ème jour, j'ai déménagé, ce qui m'a donné une bonne excuse pour rompre la chaîne...

Mais le mal bien était fait : ces 47 jours avaient suffit à me lancer, j'avais repris le sport, assez sérieusement qui plus est.

Jusqu'à ce que... crac, un mois plus tard, le 18 mars, je me fasse une déchirure assez sérieuse du mollet droit. Et hop, 2 DNS : tant pis pour le semi de Feurs et le marathon d'Annecy.

La convalescence fût longue, la motivation étant encore plus abimée que le mollet.

Au bout de 7 semaines à me morfondre (en montant tout de même à 5897m d'altitude, mais sans courir puisque je n'avais pas le feu vert médical...), le toubib me fît passer un test sur une machine isocinétique. D'après lui, un tel test était préférable à une échographie pour vérifier si le mollet était complètement réparé. Après 7 semaines sans course à pied, le mollet droit était en pleine forme, contrairement au gauche, qui montrait inexpliquablement des signes de faiblesse. N'y comprenant rien, le toubib me donna le feu vert pour une reprise progressive de la CàP...

Le mollet réparé mais pas la motivation, je glandouillais gentiment jusqu'en août. Un poil déçu de ne pas avoir profité de l'été pour bouffer du D+ à gogo, titillé par les suivis live des habituelles grand-messes de fin août / début septembre, et poussé par les copains qui m'inscrivais de force à l'UTV en relais 4 (début septembre), je parvenais à me regonfler à bloc et prenais 4 dossards pour les 3 mois à venir.

Je retrouvais complètement le goût du trail à l'UTV... une super expérience, en équipe, tip-top !

Et 3 semaines plus tard, crac la clavicule, comme relaté ici...

Opération, plaque, vis, convalescence, marche, HT, CàP timide... tranquillement mais sûrement, je réussis à m'y remettre.

Passons sur l'ultime lose de 2018 : dernier dossard 2018 le 30/12, pris à la dernière minute... et crac, un bête rhume associé à une motivation toujours flageolante (j'amerais vous y avoir, avec 5kgs de trop !), et bim, DNS.

Le bilan 2018 est le pire de mes 21 ou 22 années de CàP. Côté forme ce n'est pas la cata, mais bof, et en terme de dossards, c'est 5 courses en 3 mois, puis 7 DNS sur 8 !

C'est donc avec 1 an de plus mais 1 clavicule et 2km/h de VMA en moins que, plein d'espoirs, je copie-colle cet extrait de mon billet du 30 décembre 2017 : "En 2007, une étude menée par Richard Wiseman de l'Université de Bristol impliquant 3 000 personnes a montré que 88 % des résolutions de la nouvelle année échouaient. Concernant le taux de succès, il serait amélioré sensiblement lorsque les résolutions sont rendues publiques et qu'elles obtiennent le soutien des amis."

Bref, j'ai donc décidé de prendre une nouvelle bonne résolution du 30 décembre...

Voir les 16 commentaires

SaintéLyon

Par Mathias - 02-12-2018 12:31:41 - 6 commentaires

Une petite pensée pour les copains qui terminent la SaintéLyon !

Tiens, j'auto-plagie mon billet du WE dernier... eh oui, ça m'a donné envie de me replonger dans mes archives, comme pour la Rhône Orientation...

Un poil de nostalgie donc... on plonge dans les archives ! J'ai donc pris le départ de 14 des 16 dernières éditions, dont 12 fois en solo... mais en fait je ne suis allé au bout que 9 fois :

  • 2018 (65ème édition, 81 km) : blessé
  • 2017 (72 km, ~7500 partants) : 321è/5787 en 8h00'21".
  • 2016 (72 km, ~6000 partants) : abandon Saint Christo, 1h21'.
  • 2015 (72 km) : 469è/5322 en 7h51'11".
  • 2014 (72 km) : 86è/4939 en 7h01'25".
  • 2013 (60ème édition, 76 km) : 371è/5100 en 8h30'21".
  • 2012 (69 km) : abandon Sainte Catherine, 2h30'.
  • 2011 (69 km) : pas inscrit, pour cause d'AG Kikouroù à Marignane !
  • 2010 (69 km) : 130è/4030 en 6h52'56".
  • 2009 (69 km) : 1642è/3642 en 8h47'11".
  • 2008 (69 km, relais 4) : 121è/460 en 6h23'30".
  • 2007 (69 km) : abandon Sainte Catherine, 2h51'49".
  • 2006 (69 km, relais 4) : 468è/469 en 10h23'15".
  • 2005 (68 km) : pas inscrit, pour cause de voyage à l'étranger.
  • 2004 (69 km) : 171è/1584 en 6h36'15".
  • 2003 (65 km) : 112è/1391 en 6h11'48".
  • 2002 (64 km) : 6h44'42".

(oui je sais, je recycle mon billet du WE dernier, mais que voulez-vous, à partir d'un certain âge on radote en ressassant ses souvenirs d'anciens combattant...)

Et souvenez-vous : "La SaintéLyon, c'est trop bon, mangez-en !"

SaintéLyon 2002, ça ne nous rajeunit pas !

SaintéLyon 2004

SaintéLyon 2007, une grande année !

Voir les 6 commentaires

Assurance annulation

Par Mathias - 29-11-2018 10:07:48 - 8 commentaires

Tiens j'ai envie de râler aujourd'hui.

Je viens de poster ceci sur le fil de la STL :

Mouais, le mécanisme d'assurance annulation ça m'a toujours gonflé, surtout sur les courses où on prend maintenant son dossard des mois à l'avance. ça pourrait quand même faire partie des services rendus par la course de permettre le remboursement (au moins partiel) quand il y a une bonne raison (médicale).


Bon ok, j'aurais dû m'y prendre plus tôt. Mais quand même, la procédure de transfert de dossard qui est fermée sans avertissement explicite préalable, c'est bof.

Et je réalise que cette année je joue de malchance. Depuis que je ne fais plus d'ultra, en général je participe à 30 voir 40 courses par an... cette année, après 4 ou 5 dossards en janvier-mars (incluant les cross), bim déchirure => 2 dossards à la trappe.
Après plusieurs mois, je tente en septembre de me remotiver en m'inscrivant à tout ce qui passe. J'ai le temps de courir l'UTV en relais début septembre, et 15 jours après bim clavicule => 4 dossards à la trappe.

Bilan : 6 dossards à la trappe sur 9 ou 10 !

Je tiens d'ailleurs à signaler que sur ces 6 dossards, les organisateurs du semi de Feurs (département 42) m'ont gentiment proposé de reporter mon inscription à l'année prochaine, sans même demander un justificatif médical de mon DNS.

Voilà, j'avais juste envie de râler...

Samedi soir en guise de protestation, je vais enfiler un gilet jaune et aller bloquer la SaintéLyon sur le 1er rond-point à la sortie de Saint-Etienne !

Voir les 8 commentaires

Rhône Orientation à Quincié-en-Beaujolais

Par Mathias - 25-11-2018 12:28:09 - 4 commentaires

Une petite pensée pour les copains qui viennent de prendre le départ de la Rhône Orientation à Quincié-en-Beaujolais !

Rassurez-vous, après avoir raté une autre de mes courses favorites le WE dernier, le Sainté Trail Urbain, alors que j'avais terminé toutes les éditions jusqu'à maintenant, j'ai raté ce matin le départ de la Rhône'O pour la 1ère fois depuis 2006 ! Mais je vis tout à fait bien ! Je vais bien, tout va bien !

Un poil de nostalgie... on plonge dans les archives ! Sauf erreur ou oubli, j'ai donc participé à 14 des 17 dernières éditions :

  • 21ème édition (Quincié-en-Beaujolais, 2018) : blessé
  • 20ème édition (Vaugneray, 2017) : 13è, 3h10'13", circuit B
  • 19ème édition (Lamure sur Azergues, 2016) : 12ème, 4h03'31", circuit A
  • 18ème édition (Poule les Echarmeaux, 2015) : 27ème, 4h23'29", circuit A
  • 17ème édition (Letra, 2014) : 9ème, 3h33'34", circuit A
  • 16ème édition (Cublize, 2013) : 9ème, 3h07'21", circuit A
  • 15ème édition (Grandris, 2012) : 11ème, 2h52'54", circuit A
  • 14ème édition (Lamure sur Azergues, 2011) : 24ème, 4h16'47", circuit A
  • 13ème édition (Theizé, 2010) : PM, 3h07'18", circuit C
  • 12ème édition (Monsols, 2009) : 20ème, 3h44'36", circuit A
  • 11ème édition (Grandris, 2008) : 37ème, 3h59'15", circuit B
  • 10ème édition (Letra, 2007) : 16ème, 3h36'31", circuit B
  • 9ème édition (Quincié-en-Beaujolais, 2006) : blessé
  • 8ème édition (Fleurie, 2005) : à l'étranger
  • 7ème édition (Monsols, 2004) : non
  • 6ème édition (Saint Ygny de Vers, 2003) : 15ème, 3h07'57", circuit A
  • 5ème édition (Juliénas, 2002) : 30ème, 4h09', circuit A
  • 4ème édition (Quincié-en-Beaujolais, 2001) : 4ème, 3h01'46", circuit B
  • 3ème édition (Le Perréon, 2000) : non
  • 2ème édition (Cogny, 1999) : non
  • 1ère édition (Chambost-Allières, 1998) : non

Allez, rien de grave, c'est pas (encore) la fin des haricots, juste un peu d'attente, faut être patient, et je reviendrai plus fort pour tous les pourrir ;-)

Et souvenez-vous : "La CO, c'est trop bon, mangez-en !"

Voir les 4 commentaires

Et crac la clavicule !

Par Mathias - 29-09-2018 18:47:10 - 26 commentaires

Le DNF le plus rapide de ma carrière !
Au bout d'environ 4 secondes de course, et dans mon jardin !
Départ rapide (mais pas tant, on n'est pas des brutes !) pour griller cousin Alexis, et lui montrer qui est le boss, petit saut de côté pour éviter les enfants, emberlificotage dans le massif de fleur, roulé boulé pleine bourre dans le dévers descendant, crac, comment ça crac ?
Je repars aussi sec mais pour tomber dans les vapes 20 mètres plus loin... alors c'est qui le boss, hmm ?

Un truc de dingues... combien de milliers de fois je me suis retrouvé dans des passages bien plus craignoss que ça, ces dernières années, en course ou en balade, dans toutes sortes de montagnes... et sans blessure significative...

Bon, l'opération s'est bien passée, j'ai maintenant une plaque de titane dans l'épaule (super), et ~2 mois d'arrêt de travail... pour mon 1er arrêt de travail en 20 ans, je ne fais pas dans la dentelle.

Merci à la famille, aux pompiers, et à l'armada d'infirmières, d'aides-soignantes et autres toubibs aux urgences, au CHU... le tout pour un coût astronomique de 3€ (sérum phy), vive le service public !

Bon, maintenant il faut que je trouve un home trainer (conseils bienvenus)... l'entraînement laissait déjà à désirer depuis ma déchirure musculaire en mars, mais là je me dirige droit vers la musculature de Jabba le Hutt... ce qui n'est pas idéal pour viser 2h50 au marathon d'Annecy en avril ! ;-)

 

Voir les 26 commentaires

Bonne résolution du 30 décembre

Par Mathias - 30-12-2017 18:11:40 - 16 commentaires

Jadis, j'étais accro à une drogue dure...

Il y a un an, j'ai décroché, assez brutalement. J'ai bien tenté de maintenir une activité minimum, mais c'était molasson.

Il y a 4 semaines, j'ai réussi à me sevrer, complètement. Le lendemain de la SaintéLyon.

Depuis, excepté un tout petit écart avec l'ami Tounik il y a 2 semaines (oh, 3 fois rien, une toute petite balade en ski de fond pépère...), j'ai tenu. Pas une sortie. Pas de vélo. Pas de CàP. Pas de rando. Pas de ski. Encore moins de natation !!!

Que de temps gagné à me tenir à distance (relative...) de Kikouroù, ce repère de toxicos !

Et maintenant ?

4 semaines et 6kgs de papillottes plus tard, j'ai pris 3kgs (sans parler du muscle qui a dû se transformer en gras), je suis tout énervé gnagna, je suis dans le gaz un jour sur deux, j'ai des putains de douleurs aux lombaires... et je ne vous parle pas de mon transit ! (ce n'est pas le lieu ;-) )

Bon, ok, le toubib m'avait conseillé 3 semaines de pause pour laisser le temps à mes mollets de se refaire une santé. Alors, oui, les mollets, ça va. Merci pour eux. Le reste, bof.

Et aujourd'hui, j'ai craqué. J'en pouvais plus... à peine Vétéran, et voilà que je périclite, je décline, je m'affaisse, je molassonne, je déliquesce, je dégénère, je péris, que dis-je, j'agonise !

J'ai craqué...

J'ai commencé par enregistrer 20 courses dans le calendrier Kikouroù, dépiler 350 mails Kikouroù en retard, dont 250 réclamations diverses (ah, le respect de la vie privée !), 50 "pour la modique somme de 20 000$ faites passer votre site dans le top 10", 30 "j'ai-perdu-mon-mot-de-passe", 10 "j'aime-bien-ce-que-vous-faites" et 5 "conars, s'ai pa toi qui me di ce ke je peus dir sur ton forum de conar", et me voilà parti avec mes five fingers (jamais testées) et mon chien pour une mini-sortie de 30min dont une bonne partie dans les ronces.

Bon sang de bleu ! Nom d'un Kilian ! ça fait du bien.

Même si les douleurs au dos ont empiré.

Maintenant, la question est : comment mettre toutes les chances de son côté pour une assurer une bonne rechute, de qualité, pérenne ?

On sait ce qu'il advient des bonnes résolutions du nouvel an.

Je lis que "En 2007, une étude menée par Richard Wiseman de l’Université de Bristol impliquant 3 000 personnes a montré que 88 % des résolutions de la nouvelle année échouaient. Concernant le taux de succès, il serait amélioré sensiblement lorsque les résolutions sont rendues publiques et qu'elles obtiennent le soutien des amis."

J'ai donc décidé de prendre une bonne résolution du 30 décembre.

Voir les 16 commentaires

Entraînement marathon, semaine 3/4

Par Mathias - 15-04-2016 22:37:43 - 1 commentaire

Allez 3ème semaine d'entraînement marathon...

J'espérais en faire une semaine un peu chargée, avec un peu de volume et surtout du bitume, pour ensuite alléger la dernière semaine. Bof bof.

Lundi : endurance, 6,6km, je me traîne.

Mardi : 10x400m 1'17" R70m 50", pas de bonnes sensations.

Jeudi : séance semi-longue, 16,1km avec un peu de D+, du rythme et 90% sur bitume. Bonnes sensations.

Vendredi : footing, 9,2km

Samedi : le "Défi Yayos", montée sèche de 500m D+ à bloc en 22'12, ahhhhhh ça défoule !

Dimanche : la rand'O Drôme, une CO de 2h30 à un bon rythme. Bonnes sensations.

 Semaine 3 : 6 sorties, 61,7kms, 6h14

ça manque toujours de VS42 et de bitume ! Heureusement que la séance de jeudi fait un peu moins tâche que les autres...

Je commence à pas bien le sentir, ce marathon...

Voir le commentaire

Entraînement marathon, semaine 1/4

Par Mathias - 03-04-2016 17:58:37 - Aucun commentaire

Bon, et bien... mon entraînement semi ayant donné un résultat mitigé (mais encourageant !), j'ai donc transformé mon objectif "bitume" de ce début d'année. Ce sera finalement le marathon d'Annecy le 17 avril.

Ok, il me reste 4 semaines pour m'entraîner sur les bases de mon entraînement semi.

Ma plus grosse marge de manoeuvre : la perte de poids ! Passer de 70 à 68 ou même 67 pourrait me faire gagner pas mal de temps...

Objectif Annecy : 2h50.

C'est plutôt ambitieux. Je sais que je ne les ai pas dans les jambes, pour l'instant. Mon 1h19'36 au semi de Feurs est trompeur : la vitesse est là, mais sans une bonne dose de sorties longues et de vitesse spécifique, je sais comment ça se termine, un marathon : le semi en 1h24 (pile poil) puis ensuite à l'agonie pendant 20 bornes !

Allez hop, je vais essayer de reprendre un entraînement correct, et arrêter de bouffer tel un goret affamé. C'est pas gagné...

Récap de la semaine 1/4 :

Jeudi : 20x200m 36" R70m 37", on reprend les fractionnés ça défoule.

Vendredi : 55' endurance, 11,3km.

Samedi : une petite course qui passe par là, ~8kms en 29'33.

Dimanche : sortie longue bitume, 17,4km en 1h44.

Semaine 1 : 4 sorties = 46.3kms.

Poids : entre 69,9 et 70,8...

Bon c'est pas encore ça, faudrait penser à se bouger un peu !

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.22 - 456184 visites